Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Publié le

POUR-ACCEDER-AU-FORUM-CLIC-ICI

Ce site est en construction, il prone la promotion de la santé publique  et du praticien généraliste de santé publique algérien . Il est la volonté d'un collectif de praticiens de santé publique et n'est inféodé à aucune formation organisée.

 

Les paramédicaux en grève à partir du 23 décembre

 

Le Syndicat algérien des paramédicaux (SAP) ne compte pas renoncer à la protestation de sitôt.

C’est ce qui ressort de la décision prise lors de son dernier conseil national, à l’issue duquel il a été décidé de mener une grève de trois jours à partir du 23 décembre pour «dénoncer le mutisme, voire le mépris affiché par la tutelle quant à la prise en charge de leurs revendications». Dans un communiqué sanctionnant les travaux de la rencontre, le SAP fait état d’«un ras-le-bol et une effervescence générale au niveau de la base», et accuse la tutelle et son administration d’être «les seules responsables de cette situation».

«Ce conseil, qui a été organisé après la tenue des assemblées générales à travers toutes les wilayas du pays, nous a permis d’examiner la situation préoccupante dans laquelle se débat la corporation», précise ce syndicat qui s’insurge contre «l’amalgame entretenu dans le chevauchement de la corporation entre deux statuts», compliquant de manière délibérée toute projection. Les rédacteurs du communiqué dénoncent par ailleurs avec véhémence la persécution que continuent à exercer en toute impunité certains gestionnaires de l’administration à l’encontre de leurs collègues, citant «les dépassements signalés dans les wilayas de Khenchela et Ghardaïa et pour lesquels des actions seront engagées».

Ce genre de pressions et d’intimidations sont exercées également à l’encontre du secrétaire général du syndicat dans la wilaya de Boumerdès, Mohamed Gabour, pour ses activités syndicales. Face à cette situation, le syndicat des paramédicaux indique qu’il n’a d’autre choix que de recourir à la protestation et appelle sa base à demeurer mobilisée afin de faire valoir leurs revendications. Celles-ci consistent particulièrement en l’application des dispositions statutaires régissant le corps paramédical. Le syndicat réclame en outre l’intégration des infirmiers brevetés et la mise en place d’un dispositif réglementaire garantissant la progression des carrières.

Il demande aussi la concrétisation des amendements statutaires tels que contenus dans le protocole de la commission mixte signé entre leurs représentants et les responsables du ministère de la Santé. Les paramédicaux revendiquent également l’introduction des primes d’indemnité de garde, du poste supérieur et de risque dans leur salaire ainsi que le respect des cahiers des charges se rapportant à la formation paramédicale dans l’enseignement supérieur. 
                                                     Ramdane Koubabi El-Watan 22 12 2012 

 

POINT DE VUE : La grève du snpsp.

cette greve ressemble aux precedentes ou pratiquement aucune innovation n a ete juge utile de la part de ces initiateurs , et ceux qui claironnent sur le succes du taux de suivi , j aimerai bien qu ils m expliquent en quoi cette greve a perturbe les pouvoirs publics dans leurs sombres desseins , si ce n est compliquer davantage l existence a ce pauvre malade demuni qui eprouve deja sans la greve ,les pires difficultes a se faire soigner pour le moindre petit bobo dans nos services de soins deja bien lugubres avec ou sans greve des praticiens , et ce constat est etablit a l unisson par la quasi totalite de la societe algerienne . et ce BN aide par ses beni oui oui du CN quand vont t ils comprendre que ces greves menes contre le malheureux citoyen qui n a ni moyen financier , ni relation solide pour se faire soigner , ne seront jamais un recours judicieux pour soigner notre image aupres de la population , pour faire avancer notre demarche pour recuperer nos droits spolies . ça ne sert et ça ne serviira a rien de suspendre ou de destituer le seul BL pourtant elu par ses pairs qui a ose faire reflechir dans le miroir toutes vos lacunes et vos faiblesses et surtout votre fuite en avant en n accordant jamais de l importance aux avis emanant de la base comme celle qui consiste a saisir la justice sur toutes les lois promulguees et non appliquees a ce jour et mettre la pression mediatique et syndicale sur les tribunaux administratifs qui statueront sur nos doleances , plutot que continuer a s acharner a faire subir a ce pauvre citoyen ces greves idiotes qui ne soulevent aucune sympathie de la part des usagers sans ressources et sans relation de la sante public . est ce que ce syndicat ne dispose t il pas en son sein des ressources humaines capables de contrer la propagande du pouvoir , n a t on pas laisser ce bougre de DOA nous aneantir par son fameux 170.000da /mois dans les journaux sans que personne n ose l attaquer pour diffamation aupres de la justice imaginez un seul instant si les syndicats l avaient poursuivi pour diffamation et propagande de fausses informations et l impact de cette action sur le plan mediatique , surtout si ce scoop se serai avere faux , pour conclure je reste persuade qu il y a d autres moyens de porter nos voix et concretiser ce qui nous est du , il suffit juste d innover , et puis d ailleurs ce forum des indisciplines et des suspendus du SNPSP , n est il pas la preuve concrete d une corporation qui bouge et qui se cherche et qui innove et qui essaie tant bien que mal de briser les chaines de la pensee unique qui nous a confisque notre independance un certain ete 62 comme l a declare l un de nos illustres personnages historiques connu pour son noble combat pour la liberte , la justice et la democratie tout au long de sa vie , et si je me refere a lui c est parce qu il est l un des notre par sa profession 

                                                                      ANONYMOUS 19 12 2012

 

 

SNPSP:  

CHRONOLOGIE DE LA SUSPENSION DU BL DRARIA  

 

Préparer une assemblée générale  élective pour un collectif de 258 adhérents exige une organisation et un  temps de préparation, aussi le bureau local de Draria a tôt fait de réserver l'amphithéâtre de l'EHS de Douéra , un amphithéâtre au planning très serré par ailleurs, comme il a envoyé dans les temps réglementaires une invitation à chacun des 258 adhérents.  Etant une assemblée générale de renouvellement du Bureau Local des invitations ont étés adressées au président du bureau de wilaya d'Alger et au président du bureau régional centre en date du 04 décembre 2012.

Le 11 décembre à 9h00 (l'accusé de réception faisant fois) soit la veille de l'assemblée générale le BL de Draria reçoit une notification de "suspension de toute forme d'activité syndicale et organique" émanant du bureau national du SNPSP. Aussitôt, le président du BL convoque en urgence l'ensemble du bureau local pour discuter des suites à donner à cette suspension.  Une réunion qui a durée trois heures en présence de plusieurs adhérents qui ont tenus à assister à cette réunion. Après discussion et débat il à été décidé ce qui suit:

·         L'ensemble des présents condamne avec fermeté cette décision du BN, une décision indigne des idéaux et des principes fondateurs du  SNPSP.

·         Le BL de Draria a décidé de suivre la voie de la légalité et de suspendre toutes ses activités syndicales et organiques conformément à la notification du bureau national.

·        De ce fait il appartient au bureau de wilaya, régional ou national de déprogrammer ou de gérer l'assemblée générale prévue dans moins de 24 heures.

Le lendemain: jour de l'assemblée générale vers 12h30 les adhérents commençaient à se présenter au niveau de l'amphithéâtre de l'EHS de Douéra,  vers 13h00 la grande majorité des adhérents était déjà présente à attendre l'arrivée du bureau de wilaya, régional, ou national pour encadrer ou déprogrammer l'événement.  A 13h30 ne voyant rien venir, le Dr Boubekeur Mohibeddine (membre fondateur du SNPSP), président de la commission  de discipline locale (une commission prévue dans le règlement intérieur du snpsp de Draria adopté en AG le 20 février 2008)  a décidé de prendre les choses en mains et d'encadrer l'assemblée générale pour ne pas laisser les 175 adhérents qui se sont présentés livrés à eux mêmes. Ainsi, après avoir procédé à l'enregistrement des présents les membres de la commission de discipline ont rejoint l'estrade pour ouvrir la séance sous la présidence du président de cette commission. Après une brève allocution d'ouverture, et l'intervention des invités (Représentants du SNPSSP, UGTA, SAP, DAS, Directeur de l'EPSP) que le président à remercié en les libérant pour entamer  les travaux de l'assemblée générale.

Après présentation et adoption du bilan moral et financier du Bureau Local sortant, le président de séance aborde le sujet relatif à la notification de suspension adressée par le Bureau National. S'en est suivi  un débat passionné pour les uns, pondéré pour les autres qui a donné lieu aux points suivants:

·         Outre le fait qu'elle soit entachée d'illégalité cette suspension vient prouver si besoin est que le Bureau National refuse le débat contradictoire et continue de croire que son statut organique lui confère le droit de régenter la pensée et l'opinion des adhérents. 

·         Les adhérents de Draria resteront vaille que vaille attachés au SNPSP et continueront à prôner la devise originelle du SNPSP : " LE SNPSP APPARTIENT A SES ADHERENTS".

·         Quel intérêt a le Bureau National à suspendre un Bureau Local à 24h00 de sa fin de mandat?

·         Après cette suspension le bureau national a laissé un collectif de 258 adhérents livré à lui même sans suppléer au vide induit par sa cette suspension; Ceci est qualifié d'arrogant et d'irresponsable.

·         Devant cette situation l'assemblée générale a décidé à l'unanimité d'élire un Bureau qui aura pour mission:

    - De représenter le collectif des 258 adhérents auprès de   l'administration de l'EPSP de Draria.

                      -    De conduire le programme d'action local.

·      Ce bureau sera dénommé : BUREAU du SNPSP de Draria. Ceci en attendant  la mise en place d'un BUREAU LOCAL tel que prévu par les statuts et le règlement intérieur du SNPSP.  

                      L'opération électorale a enregistré la candidature de 18 adhérents. Après le tri des bulletins de vote  ( 175 voix exprimées ) la composition du Bureau s'établit comme suit:

a)     Docteur SIFAOUI Mohamed...................... 104 Voix..........3éme

b)     Docteur Houli Ahmed....................................98 Voix..........5éme

c)     Docteur TLEMSANI Abdelkrim..................... 76 Voix..........9éme

d)     Docteur BENMESSAOUD Khellil................. 65 Voix..........10éme

e)     Docteur AYACHE Nacera............................ 79 Voix............8éme

f)      Docteur KHENDEK Youcef........................ 122 Voix............2éme

g)     Docteur LARBI Djaffar.................................. 90 Voix............7éme

h)     Docteur BOUARFETINE Lakhdar................ 63 Voix...........11éme

i)       Docteur LOUNAOUSSI Amar...................... 96 Voix.............6éme

j)       Docteur GUEDDOUM Djamel.................... 137 Voix...............1er

k)     Docteur HASSBELLAOUI Réda................... 63 Voix...........11éme

l)       Docteur ZEBOUCHI Mourad...................... 100 Voix.............4éme

 

Le bureau a tenu à faire la répartition des responsabilités séance tenante ce qui a donné lieu à la répartition suivante

                             - Docteur KHENDEK Youcef..................Pésident

                               - Docteur GUEDDOUM Djamel.....Vice Président

                             - Docteur ZEBOUCHI Mourad.....Secrétaire Général

                             - Docteur LOUNAOUSSI Amar ...............SG Adjoint

                               - Docteur LARBI Djaffar............................Trésorier

              - Docteur AYACHE Nacera..........Trésorière Adjoint

                 -  Docteur SIFAOUI Mohamed...................... Assesseur

              - Docteur Houli Ahmed................................ Assesseur

              - Docteur TLEMSANI Abdelkrim...................Assesseur

              - Docteur BENMESSAOUD Khellil................Assesseur

              - Docteur HASSBELLAOUI Réda.................Assesseur

              - Docteur BOUARFETINE Lakhdar...............Assesseur

 

·      Le 6eme congrès du SNPSP de Tipaza 2012 a introduit dans son règlement intérieur (art. 60) une disposition relative à la commission de discipline locale, se qui rend caduque les articles 23 à 32 du règlement intérieur du snpsp-draria relatif à la commission de discipline. De ce fait l'assemblée générale a adopté l'introduction, dans son règlement intérieur local,  d'un comité des sages,  il aura les mêmes missions que la commission de discipline le volet disciplinaire en moins, celui-ci étant prévu dans le RI du SNPSP. L'amendement du règlement intérieur du snpsp-draria sera présenté à la prochaine assemblée générale pour débat et adoption. A l'unanimité l'assemblée générale a élu la composante suivante du comité des sages:

                    Dr BOUBEKEUR Mohibeddine .......Président

                    Dr KOLIAI Nacer

                    Dr KASDI Embarka 

                    Dr Houli Mustapha 

                    Dr BASTA Lilia

                    Dr OULID-Dren Djamel

                    Dr LOUARTI Naima      

La séance fut levée à 16h30, une réunion du Bureau du snpsp-draria est prévue lundi 17 Décembre 2012 à la polyclinique de Douéra.

LE PRATICIEN DE SANTE PUBLIQUE
LE PRATICIEN DE SANTE PUBLIQUE
LE PRATICIEN DE SANTE PUBLIQUE
LE PRATICIEN DE SANTE PUBLIQUE
LE PRATICIEN DE SANTE PUBLIQUE
LE PRATICIEN DE SANTE PUBLIQUE
LE PRATICIEN DE SANTE PUBLIQUE
LE PRATICIEN DE SANTE PUBLIQUE
LE PRATICIEN DE SANTE PUBLIQUE

LETTRE OUVERTE AU BN   Dr M. BOUBEKEUR

                                  Mardi 11 décembre à 9h, un courrier a été transmis au secrétaire général du BL de Draria : il s’agit d’une notification ayant pour objet une décision disciplinaire. 
Le bureau syndical de Draria, en vieux routier (création en 91) de la lutte syndicale a toujours été en 1ère ligne ; il a toujours été au charbon « la fleur au fusil » convaincu de la justesse de son combat. Au plus fort de la « décennie noire » véritable traumatisme collectif de triste mémoire, il n’a jamais cessé de monter au créneau malgré les menaces, intimidations et autres formes de pression
Lors du passage de certains gestionnaires de l’EPSP de Draria, il y a eu des manœuvres de division, de cassure voire de suspension définitive du BL de Draria. Toutes ces tentatives ont été vaines car vouées d’emblée à l’échec : la principale raison en est que le collectif de Draria a des traditions syndicales bien ancrées où l’esprit revendicatif n’est pas une vue de l’esprit mais bien une réalité. Les hommes passent, l’équipe syndicale est souvent remodelée mais cet esprit, ce prodigieux terreau propre aux Hommes libres (bien de chez nous) est toujours là. Ce syndicalisme a toujours nourrit Draria sans arriver à le rassasier ; les ingrédients de ce subtil breuvage sont : REVENDICATIONS D’ABORD ET TOUJOURS, DEBATS CONTRADICTOIRES ET DEVOIR PEDAGOGIQUE.
Il est vrai que le BL de Draria a toujours été frondeur : c’est sa façon d’exprimer son engagement total. Ce que le BN qualifie d’indiscipline n’est en fait qu’une générosité et une passion sans commune mesure dans l’activité syndicale. Cette fougue est certainement source d’incompréhension mais surement pas d’irrespect ou de diffamation à quelque niveau que ce soit.

 

Je peux vous assurer en ma qualité de membre fondateur du SNPSP et par la même du BL de Draria, que les adhérents de Draria et leur bureau sont profondément attachés aux valeurs syndicales qu’ils ont toujours défendues avec hargne, avec pugnacité, avec audace mais jamais avec manœuvre déstabilisatrice. 
De cela, j’en suis absolument convaincu. La meilleure preuve que je puisse apporter est la participation massive aux différents sit-in et grèves qui ont jalonné le parcours du SNPSP. C’est certainement ce qu’il faut retenir de l’état d’esprit de Draria (BL et adhérents), le reste n’est que malentendu.
Pour clore, le BN, instance suprême du SNPSP, n’a-t-il pas comme valeur essentielle l’approche pédagogique et la compréhension de l’ensemble des adhérents SNPSP même les plus contradictoires ???

Respectueusement,

Dr BOUBEKEUR (DRARIA)

Catégories

Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog